Les petits bonheurs des archives Giscard




Famille Giscard 


Un Christ au Sacré-Coeur : "Venez à moi"
(Détail d'une plaque photographique du fond Giscard, propriété de la ville de Toulouse *)




On pouvait penser que la consultation du legs de la famille Giscard aux archives municipales de la ville de Toulouse ne nous apporterait plus rien de bien nouveau. Bien au contraire, ce sont toujours de petits bonheurs qui sont au rendez-vous et qui nous permettent encore aujourd'hui de tenter de mieux comprendre l'oeuvre de l'abbé Saunière à Rennes-le-Château. 
François Pous conjointement au gros travail de recherche qu'il a accompli dans les registres de ces archives, a également avec méthode et sérieux visité bien des églises à la recherche de mobilier et décors de la manufacture toulousaine. On peut consulter ici son travail qui nous a permis de comprendre quelle pièce de la décoration de l'église de Rennes-le-Château, de Notre Dame de Marceille était vraiment unique.




Christ Antugnac

Le Christ d'Antugnac (Aude)
Photo : http://www.portail-rennes-le-chateau.com/



A peu de distance de Rennes-le-Château, une statue du Christ posée non loin d'une croix, près du village d'Antugnac a toujours intrigué. On sait que l'abbé Saunière fut un temps, curé desservant de cette commune et qu'il écrivit un petit ouvrage nommé "Mon enseignement à Antugnac". Mais rien ne semblait lier cette statue étrangement placée à la croisée de chemins au curé de Rennes. on se demandait aussi à quel statuaire elle pouvait être due.

Ce fut donc pour moi une réelle surprise de reconnaître dans les plaques photographiques des ateliers Giscard le modèle de ce Christ mystérieux.

On sait donc désormais que la statue vient bien des ateliers Giscard sans pour autant avoir de certitudes sur son époque de fabrication. Fut-elle moulée dans les années cinquante ? Est-elle une statue de "récupération" provenant d'une chapelle ou d'une église ou peut-être même du don d'un particulier ?  Le placement de cette statue en extérieur reste peu fréquent à l'époque de l'abbé Saunière.







Pilier Giscard

Groupe de présentation de trois piliers de soutien de statues des ateliers Giscard
(Détail d'une plaque photographique du fond Giscard, propriété de la ville de Toulouse *)

François Pous a aussi démontré que le pilier de soutien de la statue de Saint Antoine de Padoue n'était pas unique à l'église de Rennes-le-Château. Aussi est-il moins surprenant de retrouver dans le même fond d'archives une plaque de verre reprrésentant ce pilier en soutien cette fois d'un très beau Saint Joseph portant l'enfant Jésus.

Christian ATTARD
27 août 2017


Comparaison









* Les photos présentées ici et issues des bases de données des Archives municipales de la ville de Toulouse sont sous protection et ne peuvent en aucun cas être utilisées à des fins commerciales sans l'autorisation expresse des responsables de ces Archives.


Retour vers la Reine